Intelligence émotionnelle, intelligence intuitive : la fin de l’hégémonie du QI

Intelligences émotionnelle, intuitive & sociale : la fin de l’hégémonie du QI

-> Pas de surhomme sans émois ?

Histoire d'Intuition

Une nouvelle conception de l’intelligence émerge depuis une une vingtaine d’années, dans laquelle les émotions et l’intuition occupent une place à part entière.

Intelligence is not only limited to deductive logic and verbal abilities. It also includes intuitive and emotional abilities, among others.
L’intelligence ne se borne pas à des capacités logico-déductives et verbales. Elle inclut, entre autres, des capacités intuitives et émotionnelles.

Etre intelligent, c’est être capable de logique, de déduction, d’abstraction. C’est répondre haut la main aux tests de QI, lesquels, inspirés des travaux d’Alfred Binet, au début du XXe, dominent notre manière de concevoir l’intelligence. Oui… Mais. Et si l’intelligence, c’était beaucoup plus que ça ? Et si l’intelligence avait d’autres visages, qui eux, ne se calculent à la hauteur du quotient intellectuel ?

De l’intelligence sociale de Thorndike à aux intelligences multiples de Gardner

Dès les années 20, Edward Lee Thorndike, psychologue américain, s’insurge contre cette vision étriquée de l’intelligence. Il met en avant le caractère multidimensionnel de l’intelligence, et distingue les capacités abstraites des capacités sociales…

View original post 1,044 more words

About uberslan

Cultural Consultant, Composer, Songwriter
This entry was posted in Education, Français, Société and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s